Guide de la pratique sexuelle orale, tout sur les caresses buccogénitales, fellation, cunnilingus, irrumation, anilinctus
Navigation dans le site
Menu Xtrange.net








Xtrange, Anatomie , les Mst et maladies, Galerie photo, Guide et méthode, Positions, Textes vécus, litératue, cinéma, simulation et gadgets érotiques

Article "Mécanisme de l'érection"
Accueil / Technique de Fellation / Mécanisme de l'érection
Mécanisme de l'érection
Le pénis se gonfle de sang, s'allonge, durcit et se dresse vers l'abdomen

Le mécanisme de l'érection, sous l'effet d'une excitation ou d'un désir sexuel, le pénis se gonfle de sang, s'allonge, durcit et se dresse vers l'abdomen: il va alors doubler de taille, et presque de volume! Sa position est dès lors propice au coït.

Sous la commandes de nerfs venant du plexus pelvien, les aréoles se gorgent de sang artériel, la pression s'élève et entraîne l'érection. Les veines de retour, écrasées contre l'albuginée, sont bloquées, ce qui maintient l'érection avec un apport modéré de sang. L'émotion érotique, cérébrale stimule l'activité des centres nerveux (importance des facteurs psychologiques et hormonaux).

Le corps érectile, (pénis) a son fourreau qui est fait d'un tégument mince, il est sensible à la pression. (mains ou resserrement de l'orifice vaginal). L'orifice urogénital a un seul conduit pour deux fonctions, celle d'uriner et celle de libérer le sperme. (Ces deux fonctions ne peuvent en aucun cas se produire en même temps). Le gland est recouvert d'une peau fine un épithélium, il comporte des corpuscules de la volupté de Krause, principalement au niveau de la couronne, du frein et des côtés du frein. Il est sensible au frottement.

Le pénis peut avoir différentes positions:

    * au repos
    * semi-érection
    * érection du pénis en phallus
Érection du pénis ou de la verge en phallus :

Dans l'Antiquité, le phallus est une représentation (généralement agrandie et magnifiée) du pénis viril. Il est l'objet d'un culte religieux, parmi de nombreux cultes agraires de la fécondité.
Aujourd'hui, surtout avec la psychanalyse historique, <phallus> désigne le pénis dans son rôle symbolique. Il est souvent le symbole de la domination masculine.

L'érection est produite par la stimulation sexuelle, le phallus s'allonge, grossit et durcit sous l'effet d'un afflux de sang, provoqué par le plaisir et le désir. Le gland décalotté, libéré du prépuce, est gonflé et lisse. L'érection est commandée par deux centres situés dans la moelle épinière à la hauteur des vertèbres lombaires. Quand un centre est excité, il envoie des messages à différents récepteurs situés dans la verge. Le calibre des deux artères caverneuses augmente de manière à laisser entrer plus de sang. Le pénis engorgé devient dur et s'allonge.

Comment ?

Les vaisseaux sanguins de la verge se dilatent. Grâce à ce phénomène de vasodilatation, le sang s'engouffre dans l'artère du pénis, ce qui provoque une augmentation du volume des corps spongieux et des corps caverneux. Une contraction simultanée des muscles à la base du pénis empêche le sang de s'évacuer. C'est ce phénomène de vasodilatation et de compression musculaire qui maintient le pénis en érection. Ce phénomène est contrôlé par les nerfs de la moelle épinière.

Quand ?

L'érection se déclenche sous l'effet du toucher, des caresses, des stimulations visuelles (fantasmes, images). Elle peut aussi se produire pendant le sommeil, et donne parfois lieu à des éjaculations nocturnes. Les érections spontanées peuvent survenir à tout moment. Il est à noter, que érection ne veut pas dire obligatoirement éjaculation. En effet, une érection peut être provoquée par d'autres facteurs que le désir ou le plaisir. Le froid, la chaleur, l'envie d'uriner, une émotion, peuvent aussi provoquer une érection.


Trackback :
http://www.xtrange.net/article,Mécanisme-de-l-érection-5.html
Ajouter un commentaire à cet article




Xtrange.net © tous droits réservés